Utilisation de la viande

Les bons ustensiles de cuisson 

On distingue les poêles par leurs tailles, formes et buts d’utilisation. Les matériaux les plus courants sont l’acier au nickel-chrome, l’acier inoxydable, la fonte, l’aluminium et le cuivre étamé. La vaisselle de cuisson solide et résistante est certes plus chère à l’achat, mais a une durée de vie plus longue.

Les matériaux les mieux adaptés pour cuire de la viande sont la fonte et l’acier inoxydable. Ces poêles résistent à de très fortes températures, conduisent bien la chaleur, sont résistantes aux rayures et, si on ne les fait pas tomber, elles durent toute une vie. Utilisée correctement, une poêle en fonte présente les mêmes caractéristiques antiadhésives qu’une poêle en Teflon. On retrouve quasiment toutes ces caractéristiques avec les poêles en acier.

Les poêles en Teflon sont moins recommandées pour faire cuire de la viande car malgré toutes les promesses faites, elles ne résistent ni à la chaleur, ni aux rayures, et ne tolèrent donc que les cuillères en bois ou en plastique. Les poêles en Teflon sont idéales pour faire sauter des légumes ou encore des pâtes cuites.

Autre récipient très judicieux: le «Römertopf» (terrine en terre cuite poreuse). Aucun autre récipient ou presque ne peut se targuer de cuire des viandes avec des pommes de terre et différents légumes aussi harmonieusement et délicatement que le Römertopf. Particulièrement judicieuse également, le «baekenofe» alsacien, version améliorée émaillée du Römertopf.